Une gauche anti laïque ?

Publié le par YB

L'islamo gauche ou les "idiots utiles" du relativisme culturel, c'est qui, c'est quoi ?

Depuis quelques année, une certaine gauche fait le procès du féminisme et de la laïcité, les présentant ni plus ni moins comme des idéologies racistes.

Comment expliquer qu'une certaine gauche aujourd'hui considère l'islamisme comme le nouveau danger totalitaire, tandis qu'une autre y voit un mouvement de libération. Que s'est il passé ?

Caroline Fourest présentait  son livre « La tentation obscurantiste » (Grasset, 2005), prix du livre politique 2006. Dans cette vidéo, elle résume de façon extrêmement claire et lucide les dérapages de cette gauche qui s'est faite peu à peu le compagnon de route des islamistes.


- A voir d'urgence la vidéo  



Publié dans News

Commenter cet article

Anna 20/07/2006 23:31

Vous avez tout à fait raison sur De Villiers et Cie; curieusement, le site France Echos jette bien la pierre à l'Islam mais oublie que les cathos intégristes (ou protestants, pas de discrimination) n'ont rien à envier aux "barbus", d'autant qu'ils partagent une certaine promixité de vue sur certains sujets (la condition féminine). Le christianisme y est décrit comme une religion faisant le strict pendant entre religion et politique; or, pour en arriver là, il a fallu des siècles de lutte et l'histoire montre que la Papauté a toujours cherché à s'immiscer dans les affaires internes des Etats (et ça continue encore). En France, on sait que la laïcité ne s'est pas imposée du jour au lendemain. Elle a été arrachée aux forceps.
J'espère que mon dernier commentaire n'a pas prêté à confusion, je ne partage aucune "affinité élective" avec l'extrême droite; il  s'agit seulement d'un "coup de gueule" contre la gauche (la sociale-démocrate); après tout, "qui aime bien, châtie bien".
D'ailleurs, il est dommage que les médias fassent si peu mention de la candidature de Soheib Bencheikh à la présidence, mais ça m'étonne peu en réalité.

YB 21/07/2006 00:18

Petit problème d'affichage des réponses. Je reprends en réponse au com 4 d'abord :
C'est clair que ce n'est plus la gauche aujourd'hui, meme celle de tradition anticléricale  qui est la plus prompte à réagir. Concernant le cas d'Ayaan Hirsi Ali, c'est déjà trop tard. La gauche européenne, au lieu de la soutenir, la totalement lâchée. Une fois de plus AHA a trouvé accueil à droite... et vraiment pas la meilleure des droites.Voir l'émission Arret sur Images : http://www.france5.fr/asi/007548/37/134934.cfm
Anna, j'avais très bien compris ton message ainsi. Concernant les médias, en tant que journaliste, j'aurais effectivement beaucoup de griefs à leur encontre. celà semble ainsi : pour un journaliste, un musulman progressiste doit etre "moins musulman". Il est très difficile dans les rédactions de faire entendre la voix de cette majorité silencieuse (?) des musulmans laïcs. Il est d'ailleurs assez curieux de se tourner systématiquement vers des religieux, des imams, dès qu'un sujet touche à la communauté arabe, maghrébine, voire même justement, musulmane. Seraient ils les seuls interlocuteurs légitimes ?Et lorsqu'un musulman progressiste est invité sur un plateau, comme Bencheikh, il se retrouve quasi systématiquement  face à un intégriste, de l'UOIF ou autre, comme pour neutraliser son discours.

Flo-Avril2 20/07/2006 14:10

essai

Jj 18/07/2006 20:20

pas le temps de lire ce soir, mais je reviendrai, lire, parce que je ne juge pas sans connaître ...
Amicalement,
 
Jj

Anna 18/07/2006 19:48

Quand on voit des sites comme France Echos prendre la défense de Ayaan Hirsi Ali elle-même "sauvée" par un groupe néo-conservateur US alors que la gauche s'interroge encore sur le bien-fondé de son action, c'est vraiment que tout fout le camp!!!

Kenavo 18/07/2006 20:49

Anna 17/07/2006 19:27

La gauche a complétement dérapé depuis une quinzaine d'année (déjà Lionel Jospin, ministre de l'éducation, lors de la première affaire du voile avait fait preuve d'un laxisme certain en la matière), elle a perdu ses valeurs, à tel point que pour trouver des défenseurs de la laïcité, il faut désormais lorgner du côté de l'extrême droite qui a bien saisi le filon...
D'un autre côté, le livre de Caroline Fourest peut être mis en perpective avec l'ouvrage de Laurent Joffrin, histoire de la gauche caviar. Il est intéressant de constater qu'à mesure que la gauche se "boboïfiat" (désolée pour le néologisme) et se coupait des préoccupations de l'électorat populaire, cela depuis environ 20 ans, la défense des valeurs laïques est progressivement passée à la trappe au profit des revendications communautaristes.
A méditer peut-être

YB 17/07/2006 19:33

Pour ce qui est de l'extreme droite et son engagement laïc, je mettrais des bémols. C'est vrai que De Villiers fait dans l'anti islamisme et meme l'anti islam, mais il draine derrière lui un ramassis de cathos intégristes qui valent largement les barbus.