France : Un manifeste pour une laïcité vivante (Telquel)

Publié le par RB & LG

Près de 300 personnes se réclamant de culture musulmane, dont le mufti de Marseille, Soheib Bencheikh, viennent de signer un manifeste contre la misogynie, l'antisémitisme, l'homophobie et l'islam politique. Ils militent pour "retrouver une laïcité vivante".
Dans un premier point, intitulé "L'égalité des sexes, un préalable à toute démocratie", ces personnes dénoncent l'oppression dont sont victimes les femmes soumises aux codes de statut personnel, comme en Algérie ou même en France par le biais des conventions bilatérales. C'est pourquoi, quelle que soit la position de chacun d'entre eux sur la loi contre le voile, ils s'opposent à son port à l'école, "il y a bien, derrière ce prétendu 'choix' dont se réclament un certain nombre de filles voilées, une volonté de promouvoir une société politique islamiste, s'appuyant sur une idéologie militante active sur le terrain et affichant des valeurs dont nous ne voulons pas". Ils demandent ensuite l'arrêt de l'homophobie car "pour les islamistes - comme pour tous les machistes et intégristes -, 'être un homme' veut dire avoir le pouvoir sur les femmes, y compris le pouvoir sexuel (…). Nous considérons que la reconnaissance de l'existence de l'homosexualité et la liberté
pour les homosexuels de mener leur vie comme ils l'entendent est un indéniable progrès : à partir du moment où un individu ne contrevient pas aux lois qui protègent les mineurs, les choix sexuels de chacun concernent chacun et en aucun cas l'État". Après cet énoncé sans ambiguïté, le manifeste condamne avec la même vigueur et la même clarté les affirmations antisémites dont "sont porteurs des discours proférés ces derniers temps au nom de l'islam". Ainsi, comme les femmes "impudiques" et les homosexuels, les juifs seraient à abattre. Or, les signataires rappellent qu'ils voient là une instrumentalisation pernicieuse du conflit israélo-palestinien par des mouvements intégristes au profit de l'antisémitisme le plus inquiétant. Ce qu'ils veulent, c'est retrouver la force d'une laïcité vivante, c'est-à-dire une action politique au quotidien pour faire avancer les droits des Français issus de l'immigration et revendiquer les acquis pour lesquels se sont souvent battus leurs pères et leurs mères. Ceux qui se reconnaîtraient dans l'esprit de ce manifeste peuvent le signer sur :
mailto:pcmha@noos.frou appeler le (00 33) 6 81 60 65 43

(Telquel n°119)

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article